Arc de Triomphe

L’Arc de Triomphe est un monu­ment situé sur la Place Charles-de-Gaulle (Étoile), dans le 8e arron­dis­se­ment de Paris. Il a été éri­gé entre 1806 et 1836 par l’ar­chi­tecte Jean Chal­gren sur ordre de Napo­léon pour com­mé­mo­rer les vic­toires de sa « grande armée ».

L’Arc de Triomphe, fait dans le style ancien, a des dimen­sions consi­dé­rables : hau­teur 49,51 m, la lar­geur de 44,82 m, la hau­teur de la voûte 29,19 m. Dans les coins voû­té au-dessus de la baie il y a des bas-reliefs du sculp­teur Jean-Jacques Pra­dier repré­sen­tant des femmes ailées qui sonnent en fan­fare — allé­go­ries de gloire.

En décembre 1806, un an après la bataille d’Aus­ter­litz, Napo­léon ordon­na la construc­tion d’un Arc de Triomphe sur la col­line de Chaillot à Paris en l’hon­neur des vic­toires mili­taires rem­por­tées par la France pen­dant la Révo­lu­tion et pen­dant le Pre­mier Empire. Il a fal­lu deux ans pour construire la fon­da­tion. En 1810, lorsque la nou­velle impé­ra­trice Marie-Louise devait entrer solen­nel­le­ment dans la capi­tale par les Champs-Élysées, sur une fon­da­tion en pierre, le « décor » de la future arche était fait à la hâte de planches et de toiles dures. L’ar­chi­tecte Chal­grin est mort en 1811, l’arche man­quait à ce moment-là de 5 mètres à la hau­teur du pro­jet, mais les tra­vaux ont été inter­rom­pus en rai­son d’une série d’é­checs mili­taires. Napo­léon n’a pas vécu jus­qu’à la fin de la construc­tion de l’Arc de Triomphe : il n’a été ache­vé qu’en 1836, sous le règne de Louis-Philippe sous la direc­tion de l’ar­chi­tecte Abel Blouet.

Le 15 décembre 1840, un cor­tège de deuil a pas­sé sous l’arche avec les cendres de Napo­léon, livrées de Sainte-Hélène. Plus tard, une céré­mo­nie funé­raire solen­nelle avec un arrêt sous les voûtes de l’Arc de Triomphe a été hono­rée après son décès par Thiers, Gam­bet­ta, Vic­tor Hugo, Lazare Car­not, Mac-Mahon, les géné­raux Foch et Joffre, le géné­ral Phi­lippe Leclerc, le maré­chal Lattre de Tassigny.

Le 28 jan­vier 1921 les restes d’un sol­dat incon­nu mort pen­dant la pre­mière guerre mon­diale ont été enter­rés sous les voûtes de l’arc.

Заказ услуги
Заполните поля формы и отправьте заявку.
Наш менеджер обязательно свяжется с Вами
в течении одного рабочего дня
Vous n'avez pas trouvé les informations que vous cherchiez ?
Demandez un rappel.
Nous vous contacterons sous peu.