Honfleur, Normandie

Hon­fleur attire les tou­ristes avec ses rues pit­to­resques et ses petites mai­sons colo­rées, comme si elles étaient « col­lées » les unes sur les autres. Le charme de ses routes pavées, petits maga­sins, hôtels, res­tau­rants colo­rés, com­bi­né avec un patri­moine cultu­rel vrai­ment riche, ne vous lais­se­ra pas indif­fé­rent. Le vieux réser­voir (Vieux Bas­sin) avec, comme des jouets, des bateaux et la for­te­resse médié­vale (Lieu­te­nance) sur ses rives sont les sym­boles de Honfleur.

Situé au car­re­four d’an­ciennes routes com­mer­ciales, Hon­fleur est éga­le­ment le point de départ d’ex­cur­sions thé­ma­tiques telles que : la Route du Cidre, la Route du Fro­mage et un voyage aux ori­gines de la Seine « Sur les traces des impressionnistes ».

Avant l’en­va­se­ment du port pen­dant le blo­cus Conti­nen­tal, Hon­fleur était un port impor­tant capable de riva­li­ser avec le Havre voi­sin. Il est men­tion­né pour la pre­mière fois en 1027 comme pos­ses­sion du duc de Nor­man­die Richard III. Après la conquête Nor­mande, il y avait un com­merce à Hon­fleur entre les pos­ses­sions des Plan­ta­ge­nêt des deux côtés de la manche. Pen­dant la guerre de Cent ans, la ville a chan­gé de mains à plu­sieurs reprises. De là, les pirates fran­çais du XVe siècle ont rava­gé la côte anglaise.

Aux XVII-XVIII siècles les habi­tants de Hon­fleur se sont enri­chis dans le com­merce avec les colo­nies amé­ri­caines. C’est de Hon­fleur que Cham­plain a navi­gué vers les côtes du Cana­da en 1608. Après la fer­me­ture du port, la vie éco­no­mique s’est arrê­tée et la ville s’est trans­for­mée en une ban­lieue pit­to­resque du Havre, où les célèbres pay­sa­gistes Camille Corot, Claude Monet et Georges Seu­rat sont venus à la recherche d’ins­pi­ra­tion. Actuel­le­ment, le tra­fic de mar­chan­dises à tra­vers le port de Hon­fleur est très faible.

L’é­glise médié­vale Saint-Étienne est située au bord du port pit­to­resque qui abrite le musée du vieux Hon­fleur. L’é­glise en bois de Sainte-Catherine (XVe siècle) est popu­laire par­mi les tou­ristes. Elle res­semble à un navire, car elle a été construite par des construc­teurs de navires locaux. Le clo­cher de cette église a été trans­por­té sur la place prin­ci­pale de la ville au XXe siècle.

À Hon­fleur, au 119, rue Haute, il y a le musée de l’é­cri­vain excen­trique Alphonse Allet, dans ce bâti­ment appar­te­nant à son père, apo­thi­caire, il est né et a vécu vingt et un ans. Et de l’autre côté de la même rue (dans la mai­son 122) il y a la maison-musée du non moins excen­trique « com­po­si­teur de musique » Eric Satie qui est né et a pas­sé une par­tie de son enfance ici. Ces deux amis célèbres et non moins poin­tus dans la langue du natif de Nor­man­die ont non seule­ment glo­ri­fié leur ville par le fait même de leur nais­sance, mais se sont éga­le­ment tour­nés à plu­sieurs reprises vers leurs lieux d’o­ri­gine dans leur tra­vail. Aujourd’­hui, plu­sieurs monu­ments sont éri­gés à Hon­fleur, à la fois Satie et Allet.

Заказ услуги
Заполните поля формы и отправьте заявку.
Наш менеджер обязательно свяжется с Вами
в течении одного рабочего дня
Vous n'avez pas trouvé les informations que vous cherchiez ?
Demandez un rappel.
Nous vous contacterons sous peu.